Soylent Green (Soleil Vert) est un film américain réalisé par Richard Fleischer.

Date de sortie : 26 Juin 1974 Réalisé par Richard Fleischer Avec Charlton Heston, Edward G. Robinson, Leigh Taylor-Young Durée : 1h 37min. Année de production : 1973 Titre original : Soylent Green  Existe en DVD

C'est un film souvent considéré comme annonciateur, car dans les années 70, les problèmes écologiques étaient déja posés. Le film est considéré aujourd'hui encore comme d'actualité, à cause des nombreux problèmes que connait la Terre (épuisement des ressources, famines, pollution, etc... ).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert_(film) Soylent Green (Soleil Vert)

Soleil vert, comme 2001 : l'odyssée de l'espace , Orange mécanique ou THX 1138, fait partie de ces films d'anticipation « intellectuels », prophétiques, inspiré par un avenir lourd de menaces, en l'occurrence celle de la surpopulation et de l'épuisement des ressources naturelles. Mais Soleil vert est devenu un classique, et reste l'un des films d'anticipation les plus sombres jamais réalisé. Il exprime parfaitement la peur, selon les mots de Krishnamurti, de « vivre dans un monde semblable à la mort ».

Le film:

Soleil vert se déroule en l'an 2022, le monde est baigné d'une étrange lumière jaune, qui a détruit animaux et végétaux. Très peu de terres sont encore cultivables et les habitants qui n'ont pas les moyens d'acheter des aliments mangent un aliment de synthèse, le Soleil. Les émeutes sont fréquentes et sévèrement réprimées.

Après le meurtre d'un des dirigeants de la société Soylent, qui produit le Soleil, un policier en charge de l'affaire, va découvrir que ce dernier n'est pas fabriqué à base de plancton comme le veut la version officielle...

Un extrait du film en français:

http://www.dailymotion.com/video/x4vki2_soleil-vert-1973_shortfilms 

.

Et aujourd'hui en 2008 ..... Il se passe ceci......

Emeutes de la faim

Toutes les populations sont touchées par la hausse des prix et particulièrement par la hausse des prix des denrées élémentaires. Chez nous, la perte de pouvoir d’achat frappe évidemment d’abord les plus pauvres. Dans d’autres pays du monde, la situation est plus dramatique encore. Il y a des manifestations, des grèves et même des émeutes dans certains pays. Dans beaucoup de pays d’Asie, les rizières sont surveillées pour éviter les vols. Au Mexique, en Egypte, au Burkina Faso, il y a eu de grandes manifestations.

Un problème grave

En 1996, lors d’un sommet des Nations Unies, les dirigeants des pays du monde constataient que, sur la planète, 800 millions de personnes souffraient de la faim. Ils avaient pris l’engagement de diminuer ce nombre de moitié (400 millions de personnes) d’ici 2015. Il faut bien reconnaître que l’on n’en prend pas le chemin. La FAO, organisation des Nations Unies pour l’alimentation, avait tiré la sonnette d’alarme, il y a plusieurs mois. La FAO s’inquiète parce que les prix des denrées alimentaires augmentent et que l’aide au développement diminue. La situation actuelle est très grave. Il y a plusieurs causes à cette hausse des prix et cette pénurie alimentaire.

Il y a d’abord l’augmentation naturelle de la population mondiale. Il y a donc de plus en plus de gens à nourrir. La population vit aussi de plus en plus dans les villes : de plus en plus de gens désertent les campagnes. Ensuite, avec la hausse des prix du pétrole, le marché des agrocarburants s’est fortement développé. On cultive donc des plantes pour faire du carburant et plus pour nourrir les populations. Et comme les stocks des denrées alimentaires sont faibles, certains spéculent. En période de crise financière, de l’argent placé dans les denrées alimentaires peut rapporter de gros profits à ceux qui ont de l’argent à placer.

Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI, a affirmé : "si les prix de l'alimentation continuent à augmenter, les conséquences seront terribles. Des centaines de milliers de personnes vont mourir de faim... ce qui entraînera des cassures dans l'environnement économique."

Thierry Verhoeven